Vadelaincourt

Découvrez le village en images sur le site :

 http://www.vadelaincourt.info/


'O toi, mon village qui m'a accueilli il y a 15 ans (suite à une séparation). J'ai trouvé chez toi une magnifique petite maison Lorraine et m'y suis installée. Sans savoir que j'allais retomber amoureuse... de TOI aussi mon p'tit village...

 

Pourtant bien modeste, diront certains. Tu ne possèdes ni grande rue, ni église et cimetière (nous sommes rattachés à la paroisse des Souhesmes) simplement une mairie, dernièrement restaurée. On pourrait te prendre 'pour le parent pauvre'puisque tu restes peu connu aux yeux des uns. Il faut te regarder avec les yeux du cœur, car tu offres un havre de paix par ton calme. Ton écrin de verdure, tes gros marronniers et ce banc me font penser à une petite place de Pagnol.

 

O mon Vadelaincourt, tu m'as redonné courage et sérénité. Bien banal, diront certains.. Non.. tu es cité dans de nombreux ouvrages sur la guerre, l'histoire dans l'événement 'Son et Lumière'pour ton célèbre hôpital en 1914. A cette époque, déjà, tu apportais de l'espoir à ces pauvres soldats qui parvenaient à arriver jusqu'à toi, pour être soignés... retrouver la vie... Pour certains, tu fus la terre du dernier soupir. Dans le calme, loin des bombardements, plus proche de Dieu peut être?.

 

En 1946, tu as eu l'honneur de recevoir le général De Gaulle. Dernièrement, tu es cité dans le livre de Mme GENIN (Itinéraire d'un méhariste). Cette vieille famille qui a vécu des grands moments de sa vie dans cette maison de famille dit le château, font de Toi un village bien célèbre. Si on cherche la ruralité, l'authentique, c'est ici, auprès de TOI, que l'on trouve la simplicité. Aussi auprès de tes villageois, peu nombreux, mais combien attachés. Car tu possèdes de vieux arbres, il y a aussi de vieux amis. Fernand, né à Vadelaincourt d'une vieille famille Vadelaincourtoise, restera toute sa vie auprès de Toi... comme une racine, épousera Marie, la jeune fille venue travailler au château ... Je n'ai pas été la seule à avoir été séduite, la preuve... les Bretons arrivent demain... à suivre. EST REPUBLICAIN